Connexion

Le Grand Frère : immersion en entreprise, découverte et pratique du community management par des étudiants en communication numérique

Le Grand Frère c’est aussi pratique et immersion réelle en entreprise. Dans l’objectif de permettre une application en entreprise des connaissances théoriques acquises, les étudiants en 3ème année de Licence option communication numérique des organisations de l’ Institut Supérieur de la Communication et des Multimédias (ISCOM) ont renforcé leurs capacités en pratique du community management dans le cadre de travaux supervisés. Ils ont été au cœur d’expériences professionnelles du digital au sein de quatre entreprises sous la supervision de leur enseignant Josias Diendéré, expert en stratégie digitale.

Un mois durant, quatre groupes composés de trois étudiants par groupe ont eu pour mission l’audit de la communication digitale, la configuration professionnelle des plateformes numériques, l’élaboration de stratégie de contenus, la définition d’un plan d’action pour quatres entreprises évoluant dans des secteurs divers d’activités. Ce sont les entreprises : Eden vitalité (production et commercialisation d’infusions bios), Agro Déogracias Sarl (production et commercialisation de jus naturels avec la marque Glou), Faso Solar Technologie – FAST (évoluant dans la technologie solaire) et Saveur des viandes (boucherie charcuterie).

 

Le community management, un métier passionnant

Le Community Management mêle parfaitement l’usage créatif des technologies de l’information et de la communication aux connaissances théoriques et pratiques de la communication digitale ainsi qu’à la curiosité. C’est un métier professionnel noble et passionnant qui requiert un grand sens de l’organisation et auquel les étudiants de la Licence 3 ont pu s’essayer.

Une expérience enrichissante pour tous
Lors de la présentation des différents rapports le samedi 14 juin au sein de l’ISCOM, les futurs professionnels de la communication digitale ont pu démontrer l’intérêt de l’usage professionnel des réseaux sociaux dans le développement des entreprises. A cet effet, on peut retenir entre autres la visibilité de l’entreprise en ligne, la crédibilité de l’entreprise, la gestion de la relation client, l’augmentation du chiffre d’affaires. Nos futurs communicateurs du digital ont également bénéficié d’un cadre approprié pour mettre à contribution leurs connaissances, apprendre du milieu professionnel et améliorer les bonnes pratiques en termes de création de contenus et de gestion de communauté.

 

Les limites sont faites pour être dépassés
Les travaux pratiques se sont déroulés dans un contexte marqué par un programme scolaire très chargé, suscitant un challenge pour tous les étudiants. Entre pression, emploi du temps chargé, stress et nuits blanches, chaque groupe a eu pour obligation de prendre en compte les problèmes de communication spécifiques à l’entreprise. Un défi relévé avec brio.
De manière pratique les étudiants ont implémenté deux stratégies que sont l’inbound markéting et l’outbound marketing. Deux stratégies complémentaires mais différentes. L’inbound marketing consiste à créer du contenu informatif qui répond au besoin de sa cible tout en fédérant une communauté sur le long terme. Cette stratégie permet d’assurer la proximité avec la cible et de la convertir en client. L’outbound markéting, lui, pousse l’offre vers le public pour l’attirer vers soi. L’outbound marketing impose à la cible du contenu invasif à coût de moyen financier.

Une organisation qui allie rapidité et efficacité
Afin d’allier rapidité et efficacité dans la proposition de contenus, les étudiants se devaient d’être coordonnés et organisés. Les tâches ont été réparties en fonction des compétences et aptitudes des membres de chaque groupe (infographie, configuration plateformes numériques, veille, rédaction, photos, vidéos, montages etc.) Il faut souligner que tous les étudiants ont acquis des compétences très poussées pour effectuer chacune des tâches citées plus haut.
Cette expérience n’a pas été de tout repos pour nos futurs professionnels du digital. Ils ont dû faire face à certaines difficultés d’ordres techniques qui ne relevaient pas forcément de leur ressort. On peut citer entre autres le changement de Facebook en Méta, avec la mise à jour régulière des algorithmes occasionnant de nombreuses modifications sur les plateformes et une connexion internet qui laissait souvent à désirer.

 

Marc Kévin BADO
Etudiant L3-Communication numérique des organisations / ISCOM

Partagez !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Découvrez aussi...

Découvrez notre offre de formations