Connexion

À la croisée entre l’entrepreneuriat et l’intelligence économique : le parcours inspirant de Martial Bado

Découvrez l’inspirant parcours de Martial Bado, un économiste gestionnaire promoteur du Groupe K-Risme et du cabinet OGOTEM. De la gestion d’entreprise à l’intelligence économique, plongez dans les multiples facettes d’une carrière exceptionnelle, où la passion pour la communication d’entreprise et la stratégie se rencontrent. Suivez son expérience captivante depuis ses études en économie et gestion jusqu’à son rôle de spécialiste en communication institutionnelle. Un voyage professionnel riche en enseignements et en diversité vous attend.

Le Grand Frère (LeGF) : Bonjour, peux-tu te présenter ?

Bado Martial Wilfried (BMW) : Bonjour, je suis Bado Martial Wilfried, économiste gestionnaire de formation avec une spécialité en intelligence économique. Je suis également le promoteur de K-RISME et du cabinet au OGOTEM.

LeGF : En quoi consiste ton métier ?

BMW : Mon métier me permet de partager deux cordes à mon arc. En tant que promoteur de charisme, j’ai une vision sur la communication d’entreprise à travers les gadgets et idées cadeaux que nous proposons. D’une part, il s’agit de la promotion de charisme, et d’autre part, en tant qu’analyste en intelligence économique, je propose de l’information stratégique pour aider les entreprises à anticiper leurs prises de décision.

LeGF : Quel a été ton parcours de formation ?

BMW : J’ai suivi un processus de formation classique, débutant par l’économie et la gestion, passant par l’économie et la gestion des entreprises et des organisations pour les trois premières années à partir de la Licence. En fin de parcours, lors de l’obtention du diplôme, j’ai choisi l’intelligence économique. Gérer une entreprise est déjà intéressant, mais aider les entrepreneurs en leur fournissant des informations stratégiques pour anticiper leurs décisions est passionnant. Mon travail de recherche sur l’intelligence économique a été salué par la présidence du Faso. Ma filière m’offre diverses opportunités, notamment en gestion d’entreprise et en analyse économique.

LeGF : Comment as-tu fait ton choix de formation ?

BMW : Mon choix de formation a été guidé par mes aptitudes de base. Pour ceux qui sont vifs, créatifs, et ouverts d’esprit en gestion, ce domaine offre la possibilité de toucher à divers aspects, du management public disciplinaire à la gestion de données et d’informations.

LeGF : Quels sont les débouchés après ta formation ?

BMW : Après la licence en gestion, j’ai choisi de me spécialiser en intelligence économique pour le Master. En tant que gestionnaire, on a le choix entre plusieurs spécialisations comme la ressource humaine, le management, la gestion des ressources matérielles, et le marketing. La licence confirme nos aptitudes, et le Master atteste de notre maîtrise du domaine.

LeGF : Qu’est-ce que la Licence en économie et gestion des entreprises et des organisations (EGEO) ?

BMW : La Licence est la confirmation de nos choix et de nos aptitudes. Au cours des trois années, on passe par une initiation et une confirmation, garantissant notre capacité à analyser des informations et à gérer des postes clés de gestionnaire dans diverses entreprises.

LeGF : Parle-nous de ton expérience de formation en cours du jour

BMW : L’expérience de cours du jour a été très intéressante. En tant qu’étudiant en cours du jour, il faut être ouvert à toutes les opportunités d’apprentissage, que ce soit en classe ou dans l’environnement externe, à travers des collaborations, des séminaires, et des rencontres.

 

LeGF : Quand est-il de ton expérience de formation en cours du soir ?

BMW : Les cours du soir demandent une réelle discipline. Il faut s’engager à apprendre et gérer sainement la journée pour saisir les opportunités professionnelles qui viennent conforter les cours du soir. Il est crucial d’exploiter cette formule de manière disciplinée pour éviter la lassitude et maintenir la motivation.

LeGF : Quelle a été ton expérience de formation dans un établissement privé ?

BMW : Mon expérience dans une université privée a été enrichissante. Elle était située hors de la ville et offrait des opportunités au-delà du cadre scolaire, notamment à travers des associations, des mouvements, et des activités de séminaire que les étudiants organisaient.

LeGF : Quels sont tes conseils pour choisir sa formation ?

BMW : Pour trouver sa filière de formation, il est important de cerner rapidement un domaine qui te passionne tout en restant ouvert d’esprit pour s’adapter à l’environnement. Il faut retenir que la passion guide le choix de formation, mais c’est l’ouverture d’esprit qui permet de s’adapter.

LeGF : Quels sont tes conseils pour choisir son école ?

BMW : Pour choisir une école, il faut se baser sur plusieurs axes, notamment la dynamique et l’ambition de l’établissement, la qualité de l’enseignement et l’engouement qui l’entoure. Il est crucial de recueillir des informations auprès des étudiants passés par l’école afin de mieux guider son choix et prendre la décision nécessaire.

LeGF : Quel est ton mot de fin ?

BMW : Je conseille aux jeunes de ne pas perdre de temps dans le choix de leur formation. De nos jours, la vitesse à laquelle on peut atteindre ses ambitions et prendre les bonnes décisions est déterminante. Il est essentiel d’aller vite et bien. En utilisant des plateformes comme Le Grand Frère cous pourrez anticiper sur les décisions d’orientation professionnelle et scolaire, afin de gagner en efficacité. Bon courage à tous.

Partagez !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Découvrez aussi...

Découvrez notre offre de formations