Le métier d’Ingénieur informaticien avec Francis Sawadogo

Ingénieur informaticien de profession, c’est la passion qui l’a guidé jusqu’à l’Informatique. Spécialisé dans le réseau informatique et dans la transmission satellitaire, Francis Sawadogo revient à travers ce partage d’expérience sur son parcours de formation et nous délivre ses conseils pour faire un bon choix d’orientation.

Le Grand Frère (LeGF) : Bonjour, peux-tu te présenter ?
Francis Sawadogo (FS) : Bonjour, je suis Sawadogo Francis Marie-Désiré, je suis ingénieur informaticien de profession.

LeGF : Qu’est ce qu’un ingénieur informaticien ?
FS : L’informatique est un domaine vaste qui regroupe plusieurs spécialités telles que le réseau, le développement web, le développement mobile, l’analyse de données, la virtualisation et bien d’autres. Je suis spécialisé dans le réseau informatique et dans la transmission satellitaire. En tant qu’ingénieur informaticien, mes missions consistent entre autres à mettre en place un réseau, à le gérer et à m’assurer de sa qualité et de sa fiabilité.

LeGF : Quelle est l’importance de l’informatique ?
FS : Aujourd’hui, l’informatique est un outil incontournable dans tout ce que nous faisons. On a besoin de cet outil dans tous les domaines de la vie courante : l’agriculture, la médecine, le commerce, l’administration, etc. Il permet de pouvoir procéder au traitement et à l’analyse de données ou contrôler certaines activités. De plus, c’est un véritable moteur qui permet de booster tout type d’entreprises.

LeGF : Quel est ton parcours de formation ?
FS : Mon cursus académique s’est déroulé au sein d’écoles supérieures spécialisées en informatique. Après le Baccalauréat en 2009, j’ai opté pour une école supérieure où j’ai fait trois ans d’études. J’ai d’abord obtenu le Brevet de technicien supérieur d’Etat (BTS) en deuxième année puis la Licence en troisième année. Après ma Licence, je suis rentré dans la vie professionnelle et compte tenu des responsabilités professionnelles et familiales j’ai dû marquer une pause dans mes etudes. Par ailleurs, je poursuis actuellement en formation continue un Master.

LeGF : Quels sont les débouchés professionnels en informatique ?
FS : Pour une personne qui a fait des études dans ce domaine, les débouchés sont multiples. En effet, elle a la possibilité d’être développeur web, développeur de logiciel, analyste de données. Elle peut également travailler dans la virtualisation, travailler comme support technique (Help Desk) pour assister des utilisateurs d’un service ou produit informatique ou travailler dans l’administration de réseaux.

 

Le GF : A quoi correspond la Licence en réseau informatique ?
FS : Je suis titulaire d’une Licence en réseau informatique avec une option en télécommunication plus précisément. La Licence s’obtient après trois ans d’études à l’université et à la fin du cycle, vous avez un diplôme qui vous confère le grade d’ingénieur des travaux. Et à ce titre, vous serez en mesure d’administrer des réseaux, des systèmes d’information et applications de politiques de sécurité ou de gestion au sein d’une structure. Il faut noter aussi que déjà avec le niveau BAC+2, vous portez le titre technicien des travaux. Vous êtes un agent de terrain qui est beaucoup plus proche des utilisateurs. L’ingénieur des travaux se situe donc au-dessus du technicien en termes de niveau.

LeGF : A quoi correspond le Master en informatique ?
FS : Actuellement, je suis des cours en formation continue afin d’obtenir un Master 2 en réseaux informatiques et multimédia. Le Master est un diplôme qui s’obtient après cinq ans d’études à l’université. Ce diplôme concerne tout ce qui est la conception de réseaux, conception de solutions informatiques pour les entreprises. Au sortir de la formation vous avez le grade d’ingénieur de conception.

Le GF : Quelle a été ton expérience de formation dans le privé ?
FS : De mon expérience de formation, étudier dans une école privée a pour avantage de faciliter l’accès des étudiants aux enseignants que ce soit pendant les heures de cours ou après. De plus, l’établissement que j’ai fréquenté disposait de laboratoires bien équipés. Enfin, un accent était mis sur l’accompagnement dans la recherche de stages pour la soutenance à la fin du cycle et dans la recherche d’emploi pour faciliter l’insertion professionnelle.

LeGF : Dans quelle ville as-tu fait tes études ?
FS : J’ai fait mes études dans la ville de Ouagadougou. Vu que c’est la capitale du pays, la majorité des entreprises y ont leurs sièges. C’est une ville qui offre plus d’opportunités de stage et d’emploi. Étudier dans les écoles à Ouagadougou avec des enseignants qui travaillent déjà sur place offre plus d’opportunités également aux étudiants. Cependant, pour moi, la ville d’étude n’a pas un grand impact sur la formation. Le plus important, c’est la qualité de l’enseignement reçu, les outils mis à votre disposition pour recevoir cet enseignement, la qualité des infrastructures et les moyens que vous vous donnez pour réussir votre formation.

LeGF : Quels sont tes conseils pour le choix d’une formation ?
FS : J’ai opté pour l’informatique par passion. C’est à travers des films que j’ai développé un fort intérêt pour ce domaine. Ce que je voyais à l’écran suscitait en moi des questions. J’étais curieux de savoir comment il était possible par exemple de contrôler des feux à distance. Et dès lors que j’ai su que c’était en lien avec l’informatique, j’ai commencé à me renseigner sur le domaine de formation. Mon conseil donc pour bien choisir sa formation, c’est de tenir compte de sa passion.

LeGF : Quels sont tes conseils pour le choix d’une école ?
SW : Pour le choix de l’école, il faut se poser la question suivante : quelle est la meilleure école dans laquelle je peux suivre la meilleure des formations ? Dans mon cas par exemple, je me suis basé sur le classement des établissements ayant eu un bon taux de succès à l’examen du BTS D’Etat. J’ai tenu compte également des infrastructures, du matériel dont disposait l’établissement pour l’apprentissage des étudiants ainsi que de la politique d’insertion professionnelle après la formation. Il faudra aussi s’assurer que l’établissement que vous voulez intégrer dispose des meilleurs enseignants. Tous ces critères sont très importants pour le bon choix d’une école.

LeGF : Quel est ton mot de fin ?
SW : Après mon Baccalauréat, je suis allée vers une structure d’orientation qui m’a orienté vers la technique, mais sans me préciser dans quel domaine. Aujourd’hui grâce à la plateforme “Le Grand Frère”, les jeunes qui veulent s’orienter ont la possibilité de découvrir des partages d’expériences d’aînés qui leur permettront de faire les bons choix de formation. Je vous invite donc à aller visiter le site web, à vous l’approprier afin d’accéder à de nombreux conseils pour une meilleure orientation scolaire et professionnelle.

Francis Sawadogo et Josias Diendere

Partagez !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Découvrez aussi...

  • Je suis très d’être dans ce platforme. Moi Je suis étudiants en troisième année de licence en réseau informatique et télécommunication.
    Est-ce que vous pouvez me mettre en contact avec le Monsieur?
    Voici Mon WhatsApp: 72217626

    Merci

    • Bonjour Abdoul Ahly Kafando,
      Merci pour l’intérêt porté pour Le Grand Frère. En rappel, Le Grand Frère est une plateforme qui vise à faciliter l’accès à l’information sur les établissements d’enseignement supérieur du Burkina. Nous vous ferrons un retour quant à la disponibilité du grand frère.
      Cordialement.

  • Institut Teng Tuuma Géosciences (ITTGEO)

    Découvrez notre offre de formations