Le métier d’ingénieur en technologies solaires appliquées avec Sosthène Sawadogo

Ingénieur en énergies renouvelables plus précisément en technologies solaires appliquées, Sosthène Sawadogo est aussi co-fondateur de FAST Sarl – Energy Expert, une entreprise de production et de distribution d’énergie. Il partage cette semaine son parcours de formation et ses conseils de grand frère pour mieux s’orienter.

Le Grand Frère (LeGF) : Bonjours, peux-tu te présenter ? 

Wendpanga Sosthène Sawadogo (WSS) : Bonjour, je me nomme Sosthène Sawadogo, je suis ingénieur en énergies renouvelables précisément en technologies solaires appliquées et aussi cofondateur de la société Faso Solar Technics (FAST) qui exerce dans les énergies solaires. 

LeGF : Qu’est-ce qu’un ingénieur en technologies solaires ?

WSS : Le métier d’ingénieur en technologies solaires consiste à la conception, à la réalisation et l’entretien et la gestion de systèmes de production d’énergies solaires. De façon pratique, l’ingénieur procède au dimensionnement, il fait des estimations avant d’aller sur le terrain pour faire la pose des équipements tels que les panneaux solaires, les batteries, les câblages. Il effectue également des interventions sur des systèmes pour d’éventuelles réparations ou amélioration de l’équipement fournie.  

L’énergie solaire est assez complète et nous en distinguons différentes catégories à savoir le solaire photovoltaïque ou les panneaux solaires, le chauffage comme les chauffe-eau solaires et le séchage qui regroupe par exemple les séchoirs solaires, etc. En résumé, il s’agit de la naissance d’une idée jusqu’à sa concrétisation. En effet, tout part de l’idée de base qui est modélisée, ensuite simulée et enfin concrétisée.

LeGF : Quelle est l’importance du métier d’ingénieur en énergies renouvelables ? 

WSS : Les énergies renouvelables rendent la vie plus facile et plus pratique à travers des améliorations, des conceptions et des développements de procédés qui permettent d’obtenir de l’énergie à la fois moins chère et propre. Ce domaine est important en ce sens qu’il apporte des solutions en matière d’énergies. En effet, l’électricité étant un moteur de développement, travailler dans ce secteur permet aux populations d’y avoir accès. C’est grâce aux énergies renouvelables que nous avons la lumière ou l’éclairage. C’est satisfaisant de pouvoir exercer un métier qui permet de participer au développement du pays.  

LeGF : Quelles sont les aptitudes à avoir pour suivre la formation d’ingénieur en energies renouvelables ?

WSS : Pour faire la formation en énergies renouvelables, il est nécessaire d’avoir une bonne aisance en sciences physiques, notamment en électricité et en sciences thermiques. Il faut avoir le sens de la logique, de la réactivité, de l’innovation et savoir pallier aux nombreuses situations qui se présentent, car il est difficile de maîtriser tous les aspects de façon technique.
Pour cette formation, il est aussi nécessaire de se documenter, d’être ouvert d’esprit et d’accepter les nouvelles choses parce que c’est un domaine qui évolue constamment. En faisant cette formation, vous avez la possibilité d’être ingénieur des travaux après trois d’études ce qui équivaut à la Licence ou d’être un ingénieur de conception après deux ans d’études. Cependant, il vous faudra un Bac scientifique ou un Bac technique pour pouvoir accéder à la formation.

 

Le GF : Quels sont les débouchés après avoir suivi une formation dans le domaines des énergies renouvelables ? 

WSS : Concernant les débouchés en énergies renouvelables, nous avons trois principales catégories à savoir la production, l’entretien et la distribution. La production consiste à la création même de l’énergie et en optant pour cette catégorie, vous avez la possibilité de travailler dans les grandes sociétés qui produisent de l’énergie, dans les mines, dans les Organisations Non Gouvernementales en tant que techniciens, ingénieurs, concepteurs ou même contrôleurs.

En optant pour la catégorie de l’entretien, vous avez la possibilité de travailler dans les sociétés nationales, dans les sociétés qui ont des centrales ou qui ont besoin de consultants pour prendre soin des équipements et des installations.

Quant à la distribution, elle consiste en la gestion en ligne, c’est-à-dire la gestion générale de l’énergie qui arrive chez le consommateur final. Ceux qui exercent dans cette catégorie sont chargés de s’occuper des lignes lorsque les systèmes sont déployés et de l’énergie qui arrive directement chez le consommateur. Et dans cette catégorie, on peut aussi travailler dans les mines, les sociétés d’énergie ou créer son entreprise.

LeGF : Comment as-tu choisi ta formation ? 

WSS : Je suis une personne qui a toujours aimé bricoler. J’aimais bien ouvrir les télécommandes et démonter les petits appareils pour comprendre leur mécanisme et leur fonctionnement. C’est ce qui m’a poussé à choisir cette formation. Mais en réalité, mon choix était dû aussi à certaines circonstances parce que j’avais l’ambition d’aller étudier à l’étranger. J’ai donc entamé la formation en attendant de pouvoir le faire. Par la suite, quand j’ai vraiment adhéré à cette formation, j’ai appris des choses intéressantes et innovantes auxquelles j’ai pris goût et c’est ce qui m’a poussé à rester dans cette filière.

LeGF : Quels sont les modules enseignés dans la Licence ? A quel niveau d’étude correspond le diplôme ?

WSS : En première année, on fait beaucoup de physiques et de mathématiques en vue d’acquérir les bases de l’ingénierie. Pour ce qui est du génie électrique ou du génie thermique, il est primordial de consolider ses bases en matières scientifiques. La deuxième et la troisième année concernent plus les modules de la formation elle-même tels que le solaire, les rayonnements, la manière dont le soleil est reçu, comment capter les rayons du soleil et les utiliser et comment faire une installation.

Après la troisième année, on obtient le diplôme de Licence qui correspond au titre d’ingénieur des travaux. Il faut noter qu’avec ce diplôme, vous êtes capables de faire des installations, de déployer un système solaire sur un site, de faire la maintenance et l’entretien des installations. 

LeGF : A quel niveau d’étude correspond le Master ?

WSS : Après les trois années d’études pour la Licence, il faut en plus deux années d’études afin d’obtenir le Master. En obtenant ce diplôme, vous devenez ingénieur de conception des énergies renouvelables et vous êtes en mesure de concevoir des prototypes innovants et de faire des plans d’aménagement. 

LeGF : Dans quel type d’établissement as tu-fais ta formation universitaire ? 

WSS : J’ai fait ma formation dans une université publique et il existe vraiment une grande différence entre le public et le privé. Il faut noter que dans le public c’est un peu plus compliqué parce que le challenge est plus élevé notamment avec les grands effectifs d’étudiants. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, en termes de compétences, on constate que les étudiants du public sont nettement plus compétents sur le terrain que ceux du privé. Ce qui m’a agréablement surpris. Pour ma part, cela est dû aux différentes difficultés rencontrées dans le public. En effet, dans le public, il faut savoir se battre pour pouvoir comprendre, pour accéder aux professeurs. Ce qui fait que sur le terrain, on est plus dynamique et on se démarque des autres. Par ailleurs le privé présente également des avantages qu’on ne peut pas lui retirer.

LeGF : Quelle a été ton expérience de formation à Ouagadougou ?  

WSS : J’ai essentiellement fait ma formation dans la ville de Ouagadougou. Ce que je vais dire va peut-être contredire ce que j’avais dit plus haut, mais au niveau de ma formation, nous n’étions pas nombreux. L’admission s’est faite sur une sélection de dossiers suivie d’un entretien et les professeurs étaient plus accessibles que dans certaines autres filières de l’université.

L’avantage d’avoir étudié à Ouagadougou, c’est qu’au vu des réalités de la ville qui est très ensoleillée et de l’environnement qu’on maîtrisait, on pouvait facilement faire de la pratique. Vous conviendrez avec moi qu’il est difficile d’aller étudier le solaire dans un pays qui ne présente pas les mêmes réalités. Mon expérience de formation a été bonne et il est tout à fait possible de faire de bonnes études en restant au Burkina Faso.

LeGF : Quels sont tes conseils pour le choix d’une formation ? 

WSS : Je pense que nous devons choisir notre métier en fonction de ce qu’on aime faire et de ce que nous savons faire. Confucius a dit :

Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Lorsqu’on exerce un métier qu’on aime et qui nous correspond, cela devient plus une passion qu’un travail. On s’épanouit mieux dans ce sens et on est content d’aller travailler chaque matin. Le conseil que je peux donner, c’est de chercher à savoir ce pourquoi on a un intérêt et de trouver la formation qui permettra d’exercer plus tard ce qu’on aime.

LeGF : Quels sont tes conseils pour le choix d’une école ? 

WSS : Pour bien choisir son école, il faut vraiment aller vers l’information, chercher à connaître le contenu de la formation que vous voulez faire. Je vous conseille aussi d’aller vers des anciens étudiants qui vont vous partager leurs expériences de formation pour en savoir plus sur les écoles parce que ce qu’on voit généralement dans les affiches ne colle pas toujours à la réalité. Il faut s’approcher de l’école pour avoir toutes les informations possibles, savoir ce qu’il y a réellement au fond. Il ne faut pas s’en tenir uniquement au prestige de l’école, mais plutôt chercher à voir la qualité et le contenu de la formation.

LeGF : Quel est ton mot de fin ?

WSS : Si vous recherchez des informations concernant le choix de votre formation ou de votre université, n’hésitez pas à visiter la plateforme Le Grand Frère. Vous y retrouverez des partages d’expériences, des métiers et des conseils qui vous aideront à faire un bon choix d’orientation scolaire et professionnelle.

Sosthène Sawadogo et Josias Diendere

Partagez !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Découvrez aussi...

  • Institut Teng Tuuma Géosciences (ITTGEO)

    Découvrez notre offre de formations