Connexion

Le métier de chargé de communication avec Gilles Alex Ouedraogo

Le métier de chargé de communication consiste à s’occuper de la renommée et de la visibilité de toute entité. Nous en apprenons plus sur le sujet avec Gilles Alex Ouedraogo.

Le Grand Frère (LeGF) : Bonjour, peux- tu te présenter ?
Alex Ouedraogo (AO) : Bonjour je suis Gilles Alex Ouedraogo, je suis chargé de communication dans une école supérieure.

LeGF : En quoi consiste le métier de chargé de communication ?
AO : En tant que chargé de communication de l’école, mon rôle est de m’occuper de la renommée et de la visibilité de l’école. Par renommée on sous-entend savoir tout ce qui se dit sur l’école, comment on entend parler de l’école, quelles sont les informations précises qu’on a sur l’école. Pour ce qui est de la visibilité, il s’agit de veiller à une bonne présence de l’établissement sur les réseaux sociaux, sur internet et assurer la communication avec les différentes personnes qui veulent s’informer sur les formations, les diplômes et l’école.

LeGF : Quels sont les débouchés de la communication ?
AO : Les débouchés sont nombreux et diversifiés dans le domaine de la communication. Avec l’avènement du digital par exemple, vous pouvez exercer en tant que community manager (gestionnaire de communauté). Après des études en communication, vous pouvez aussi évoluer en tant que chargé de plaidoyer et de médiation ou en tant que chargé de relations institutionnelles. Vous avez également la possibilité d’être chargé de formation ou consultant en communication et diplomatie.

LeGF : Qu’est ce que la Licence en Communication ?
AO : La Licence avant tout correspond à trois années d’études après le Baccalauréat. J’ai obtenu une Licence en communication et relations publiques. C’était important pour moi d’avoir cette Licence parce que cela me permettait déjà de pouvoir faire un stage quitte pourquoi pas avoir un emploi. Mon objectif en faisant cette Licence c’était de poursuivre jusqu’au Master qui n’était pas encore proposé à l’époque.

LeGF : A quoi correspondent le Master professionnel et le Master de recherche ?
AO : Le Master c’est cinq années d’études et vous obtenez un diplôme de niveau Bac+5. Dans mon cas, je suis d’abord passé par la maîtrise qui correspond à un Bac+4 qui me permettait de travailler et de passer certains concours.
Étant donné que je voulais poursuivre mes études et intégrer le système LMD (Licence, Master, Doctorat), je me suis autorisé à aller faire des études à l’extérieur en faisant un Master professionnel en sciences politiques. Ce Master me donnait la possibilité d’acquérir des compétences et de pouvoir les appliquer directement en entreprise.
Le Master de recherche, comme son nom l’indique, est quant à lui, un diplôme orienté recherche sur une thématique qu’on développe tout au long de la formation et qui débouche sur le Doctorat.

LeGF : Parle nous de tes études en cours du jour ?
AO : De ma première année d’université jusqu’au Master de recherche, j’ai suivi tout mon cursus académique en cours du jour. Le quotidien avec ce mode de cours c’est d’être à l’école quasiment toute la journée. Les cours du jour sont très pratiques et assez intenses. Mais cette intensité est plutôt un avantage, car elle permet de rester focalisé et concentré sur les études et le diplôme à décrocher.

LeGF : Tu as aussi suivi des cours en alternance, dis nous en plus
AO : Quand j’ai eu mon Master, je me suis rendu compte qu’il fallait avoir un pied en entreprise et un pied à l’école. C’est à ce moment que j’ai opté pour l’alternance. Faire des études en alternance, c’est très compliqué parce que ton temps est réparti entre l’école et l’entreprise. C’est un mode de cours très intéressant mais prenant. Cependant, le plus de la formation en alternance, c’est vraiment le fait que cela permette à l’étudiant de pouvoir appliquer en entreprise ce qu’il apprenait théoriquement. Et c’est vraiment un grand avantage, parce qu’ on se forge professionnellement avant la fin des études et on peut avoir une idée plus claire du travail qu’on va exercer au sortir de la formation.

LeGF : Partage nous ton expérience des études en ligne
AO : En poursuivant le Doctorat, je me suis intéressé aux cours à distance. Pour ma part, c’était un peu difficile parce qu’on a un travail à faire, une occupation professionnelle en dehors des études. Et à ce moment, bien que ce soit selon un planning et à ton rythme, il y a des horaires et des objectifs définis. Chaque étudiant était accompagné par un tuteur et nous pouvions discuter avec ce dernier sur la plate-forme et par Skype. Vu que ce n’est pas forcément la même intensité que des cours en présentiel, on peut ressentir un peu de lest et ça peut facilement vous faire rater certaines deadlines. Hormis ce point, la formation en ligne est bien, car cela permet de poursuivre à tête reposée ses études tout en ayant un œil sur ses objectifs. C’est un mode de cours qui demande beaucoup d’organisation et de concentration surtout lorsqu’on a un thème de recherche et qui nous apprend à cultiver l’autodiscipline.

LeGF : Parle-nous de tes études à Ouagadougou
AO : Ouagadougou est une belle ville et y étudier lorsqu’on a de la famille c’est un gros avantage. Pour y avoir fait une majeure partie de mon cursus académique, je dirais qu’il y a beaucoup d’ambiance et de distractions ce qui pourraient porter un peu préjudice aux études si on est pas assez concentré.

LeGF : Parle-nous de tes études à l’étranger
AO : J’ai aussi fait une partie de mes études supérieures dans des villes à l’étranger notamment Paris et Toulouse. Bien que Toulouse soit plus petite que Paris, c’est une ville beaucoup plus chaleureuse et même le climat y est plus doux. Avec de bons plans, vous pouvez très bien vivre dans ces villes, bénéficier de réductions pour la restauration par exemple. Ce sont de véritables carrefours de rencontres, de brassages culturels entre les différentes nationalités qu’on y croise. Et c’est aussi ça l’avantage des études à l’étranger car elles favorisent en nous une certaine ouverture d’esprit.

LeGF : Quel serait ton conseil pour quiconque souhaite entamer des études en communication ?
AO : Si tu es intéressé par la communication, il te faut d’abord savoir ce que c’est. Dans la communication, il y a plusieurs spécialités et il faut te poser les bonnes questions. Qu’est ce qui t’intéresse ? Est-ce que c’est le graphisme ou la communication visuelle ? Est-ce que c’est la communication et les relations publiques ? Est-ce la communication et les relations institutionnelles ? Ou est ce comment faire un plaidoyer en communication ? Les réponses à ces questions t’aideront à savoir quel est le métier de la communication qui t’intéresse et ainsi tu pourras te spécialiser. Et surtout n’hésite pas à te former. Aujourd’hui, c’est possible de le faire, on a accès gratuitement à plein de ressources. Avec beaucoup de discipline vous développerez votre expertise dans votre domaine.

N’hésitez pas à apprendre quand vous en avez l’occasion et à vous s’autoformer.

LeGF : Quel est ton conseil pour choisir son école ?
AO : Pour choisir une école de qualité, la première des étapes c’est de se renseigner sur l’école. Lorsque vous avez une idée du domaine d’étude dans lequel vous souhaitez vous former, recherchez les écoles les mieux notées, celles dont on parle plus et surtout où il y a un certain pourcentage d’insertion après les études. Cela vous permettra de savoir quelles sont les écoles qui vous favorisent ou non et qui vous accompagnent dans l’insertion professionnelle. Veillez également à voir si ces écoles sont homologuées et que leurs diplômes sont reconnus par le CAMES. Si ce sont des diplômes étatiques, vérifiez qu’ils soient reconnus par l’État et si ce sont des diplômes internationaux veillez à ce qu’ils soient effectivement reconnus partout. Un point non négligeable c’est de s’assurer que l’environnement de formation, les personnes que l’on va côtoyer dans cet établissement, les professeurs, les étudiants vous inspirent. Cela vous aidera aussi dans votre parcours de formation.

LeGF : Quel serait ton dernier mot ?
AO : Que ce soit pour votre future formation, votre école, je vous encourage à aller à la recherche de toutes les informations qui pourraient vous aider. Vous pouvez vous renseigner sur les établissements et trouver une offre de formation en le faisant sur Le Grand Frère. Vous y retrouverez toutes les informations sur comment vous orienter ainsi que des partages d’expérience de grands frères et grandes sœurs comme le mien de quoi vous inspirer et vous guider dans la construction de votre projet professionnel.

Partagez !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Découvrez aussi...

  • Vraiment belle initiative. Je reste convaincu d’une chose, cette initiative rendra plus facile la recherche de la bonne information pour toute personne désirant acquérir des informations sur une école supérieure, une filière donnée et des débouchés. Bon vent surtout !!!

  • Découvrez notre offre de formations