Connexion

Le métier d’Aviation Manager ou de gestionnaire aéroportuaire avec Ebenezer Tiendrebeogo

Cette semaine, nous faisons une immersion dans le secteur aéroportuaire avec notre grand frère Ebenezer Tiendrebeogo qui est Aviation Manager. Nous découvrons avec lui son métier, le parcours à suivre pour devenir gestionnaire aéroportuaire et ses conseils pour mieux s’orienter.

Le Grand Frère (LeGF) : Bonjour peux-tu te présenter ?

Ebenezer Tiendrebeogo (ET) : Je suis Ebenezer Tiendrebeogo, Aviation Manager.

LeGF : En quoi consiste ton métier ?

ET : Un Aviation Manager, c’est un professionnel de la gestion dans le secteur de l’aviation. Il peut s’agir de gérer une compagnie aérienne ou soit de gérer un aéroport. C’est un domaine qui est tout nouveau et qui a vu le jour, il y a moins de 10 ans. C’est la combinaison de deux compétences à savoir la gestion aéroportuaire et la gestion des compagnies aériennes. Tout cela dans le but d’assurer une meilleure prise en charge des différentes ressources nécessaires au bon fonctionnement de la compagnie aérienne et de l’aéroport.

Être gestionnaire aéroportuaire implique donc de pouvoir optimiser les capacités des aéroports pour permettre de faire le maximum avec le peu qu’on a. Cela est aussi valable pour les compagnies aériennes, car dans ce cas, c’est permettre à la compagnie de faire plus avec le peu de ressource et de personnel dont elle dispose.

LeGF : Quelle est l’importance de ton métier ?

ET : Le métier de gestionnaire aéroportuaire ou Aviation Manager est aussi important que les autres métiers de l’aviation à savoir pilote, hôtesse de l’air, mécanicien, etc. Quel que soit le métier, il faut avoir une personne qui a un œil externe du côté non-technique pour identifier certaines failles liées au management. Ce n’est pas évident qu’un pilote par exemple sache gérer un aéroport. Il est plus habilité à faire décoller l’avion et à gérer les situations de crises en plein vol. L’Aviation Manager s’assure de la bonne coordination des différents départements de l’aéroport ou de la compagnie aérienne afin que tout ce qui concerne les vols, l’embarquement, le décollage et l’atterrissage se passe pour le mieux.

LeGF : Quelle place occupe l’anglais dans la formation pour devenir Aviation Manager ?

ET : L’aviation est un domaine qui n’est pas cantonné à un seul pays. Tout le monde ne parle pas français. Connaître cette langue, c’est d’ailleurs la base pour évoluer dans un tel environnement. De plus, tous les meilleurs manuels sont en anglais. L’anglais est vraiment un atout pour ce genre de formation. Si vous comptez donc travailler dans ce secteur, il est bien de pouvoir maîtriser la langue de Shakespeare.

LeGF : Quels sont les débouchés de cette formation ?

ET : Après une formation en management de l’aviation, vous pouvez évoluer en tant que gestionnaire d’aéroport communément appelé “Airport Manager” en étant en fonction aussi bien du côté terminal (partie de l’aérogare destinée à l’embarquement au départ et au débarquement à l’arrivée des passagers) que du côté tarmac (partie réservée au stationnement et au trafic des avions). Il s’agira de faire la gestion du trafic au sol en concordance avec la tour de contrôle.
Vous pouvez aussi assister, gérer, superviser les opérations pour les plans de vols, la météo, le chargement des bagages dans l’avion afin que tout se passe bien pour le pilote au moment du décollage et de l’atterrissage. Vous pouvez également occuper la fonction de responsable du “Check in-staff” (personnel d’enregistrement) au niveau des compagnies aériennes. A ce niveau, vous serez en charge des différents comptoirs d’accueil des passagers. Vous aurez la gestion de leurs billets d’avion et vous leur donnerez des orientations par rapport à cela ainsi qu’à leurs itinéraires.

 

LeGF : Comment as-tu découvert cette filière de formation et comment s’est fait ton choix ?
ET : Disons que le choix s’est imposé à moi. En effet, j’ai obtenu un baccalauréat professionnel en génie mécanique dans l’optique de faire de la conception automobile. C’est dans la recherche d’opportunités pour poursuivre dans ce domaine que j’ai trouvé cette porte ouverte, que je qualifierais aujourd’hui de grâce pour l’aviation. J’ai décidé de saisir cette opportunité et de voir où elle me mènerait. C’est ainsi que je suis arrivé dans l’aviation. C’est au fil de la formation et de l’apprentissage que c’est vraiment devenu une passion.

LeGF : Qu’est-ce que le Bachelor ou la Licence en management aéroportuaire ?
ET : C’est une formation post baccalauréat équivalent à 03 ou 04 ans d’études parce qu’après avoir fini les cours, il va falloir faire un stage qui compte pour la validation du diplôme. La Licence ouvre plein de portes et comme je le disais tantôt, c’est une filière nouvelle qui n’est pas encore saturée. Par ailleurs, pour avoir plus de valeur sur le marché de l’emploi après la Licence et évoluer, il va falloir faire plusieurs certifications. Avec votre diplôme et ces certifications, vous pourrez vous positionner au plus haut niveau par rapport à ceux qui ont uniquement fait des certifications dans le domaine.

LeGF : Est-il possible de faire un Master en gestion aéroportuaire après le Bachelor ?

ET : Après le Bachelor, vous pouvez poursuivre vos études et décrocher un Master. C’est un peu plus complexe parce que ce sont des études assez onéreuses. Il va falloir au moins 05 ans de travail pour avoir une bonne expérience professionnelle et les ressources nécessaires pour continuer les études. À défaut de les financer soi-même, vous pouvez aussi être envoyé par la compagnie ou la structure qui vous emploie pour compléter le Master et revenir servir à d’autres niveaux de responsabilités.

LeGF : Quelle a été ton expérience des études à l’étranger et quel conseil donnerais tu à ce propos ?

ET : Étudier à l’étranger ce n’est pas toujours facile. Le conseil que je pourrais donner concernant les études à l’étranger serait donc de bien se préparer avant le départ et d’attacher sa ceinture comme on le dit communément pour faire face aux difficultés que l’on pourrait rencontrer une fois dans le pays d’accueil.

Là-bas, on est loin de tout le monde et on n’a pas droit à l’erreur.

C’est ce qui fait que plusieurs d’entre nous échouent dans les études à l’extérieur. Il ne faut surtout pas croire que vous êtes enfin libre parce que vous n’êtes plus sous le regard permanent des parents.
En quittant le pays, il faut garder en tête son objectif et faire de son mieux pour donner le maximum et accomplir ce pourquoi on y est allé. Il faut tenir compte des sacrifices consentis par la famille et leur rendre la pareille en mettant tous les moyens possibles pour obtenir votre diplôme. Dans mon cas par exemple, je suivais deux cours à la fois pour pouvoir finaliser ma formation. J’avoue que c’était assez compliqué, car il fallait quitter le matin et revenir la nuit en ayant à peine du temps pour manger, étudier, se reposer… Si vous partez pour des études à l’extérieur, il faudra s’armer d’une motivation sans faille et rester concentré sur vos objectifs.

LeGF : Quels sont tes conseils pour trouver sa voie ?

ET : Tout homme a la capacité de réussir ce qu’il entreprend. Tu peux ne pas être passionné par un domaine, mais développer des aptitudes pour cela au point que ça devienne une passion. Dans toute chose, il faut croire en soi, se donner à fond et chaque fois chercher à apprendre, à comprendre et à s’améliorer. Quel que soit le domaine dans lequel on pense s’épanouir, mon conseil serait de ne pas se reposer sur les acquis, mais de chercher continuellement à les améliorer pour pouvoir être le meilleur.

LeGF : Quel est ton mot de fin ?
ET : Je tiens à vous dire un merci pour la lumière faite sur mon métier. Aux plus jeunes qui sont à la recherche d’une école pour pouvoir exceller dans un domaine de prédilection, n’hésitez pas à visiter la plateforme Le Grand Frère. Elle vous facilitera la tâche quant à votre quête d’orientation, grâce notamment à des conseils, des partages d’expériences et vous fera découvrir des métiers et des formations.

Ebenezer Tiendrebeogo et Josias Diendere

Partagez !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Découvrez aussi...

  • Envie d’en savoir plus sur la formation d’airport manager. Où peut-on l’avoir et quelles sont les conditions ? Je suis au Burkina Faso

    • Bonjour M. Cédric ZOURE
      Prière de nous joindre sur WhatsApp au numéro ci dessous pour une mise en relation.
      +226 76 35 06 35
      Bien à vous

  • Découvrez notre offre de formations