Connexion

Étudier la biologie : Astrid Sana, nous livre le parcours universitaire à suivre pour devenir biologiste

Notre grande sœur Astrid Sana, biologiste de formation, nous emmène à la découverte de son cursus universitaire et de sa passion pour la biologie dans cet entrevue avec Le Grand Frère.

Le Grand Frère (LeGF) : Bonjour peux-tu te présenter ?

Astrid Sana (AS) : Je suis Sana Wendbenedo Yasmine Astrid, je suis biologiste de formation et entrepreneur.

LeGF : Comment peut-on définir la biologie et qu’est ce qu’un biologiste ?

AS : La biologie peut être définie comme étant la science qui a pour objet l’étude des êtres vivants et la matière vivante. Elle cherche à comprendre le fonctionnement, le comportement des organismes vivants et leurs interactions avec leur environnement. Le biologiste, lui, est un scientifique dont les missions consistent à faire de la recherche en laboratoire, lieu dans lequel, il observe au microscope les phénomènes vivants, comme les molécules, les bactéries ou les virus.

LeGF : Pourquoi avoir fait ce choix d’étude et quelle est l’importance de la biologie ?

AS : J’ai toujours porté un grand intérêt pour les sciences de la vie et de la terre et tout ce qui avait trait à la vie humaine, animale et végétale. Je me suis découverte une passion pour la biologie depuis le lycée et j’ai décidé d’en faire des études.

La biologie contribue énormément à l’avancée de la médecine. Grâce aux recherches précédemment menées, on a pu découvrir certains virus et trouver des vaccins. Et aujourd’hui encore si les médecins arrivent à comprendre, diagnostiquer et soigner des maladies c’est grâce à l’apport de la biologie. Elle est donc importante pour tous tant elle contribue à l’amélioration de toutes vies.

LeGF: Parle nous de ta formation en biologie et du déroulé des cours

AS : La biologie étudie les interactions entre les vivants et leur milieu, leur fonctionnement et leur anatomie, leurs pathologies. Elle a plusieurs sous disciplines que sont la biologie cellulaire, la physiologie, la génétique, la microbiologie mais aussi la botanique et la zoologie. Et c’est ce que nous étudions en Biologie.

LeGF : Quel est le parcours à suivre pour devenir biologiste et quels sont les débouchés ?

AS : Pour devenir biologiste, il est proposé dans notre système universitaire une Licence, un Master, et un Doctorat (ou PHD) qui correspond à un niveau Bac + 8.  Pour ce faire, j’ai d’abord commencé par obtenir une Licence généraliste en sciences biomédicales. Durant les trois premières années d’études on est sensibilisés à la recherche scientifique liée à l’organisme, aux molécules et aux cellules vivantes. J’ai ensuite opté pour un Master spécialisé en génétique moléculaire appliquée, qui traite des informations sur l’analyse de la structure et du fonctionnement de nos gènes.

Pour ce qui est des débouchés, la poursuite des études est recommandée après la Licence en Biologie. Vous pouvez par exemple vous spécialiser en biochimie et biologie moléculaire, en biotechnologies, en immunologie, en microbiologie ou en génétique comme je l’ai fait. C’est vraiment à partir du Master qu’il y a plus d’ouvertures professionnelles. Il vous est ainsi possible de travailler dans des instituts et des centres de recherche ainsi que dans des laboratoires de biologie médicale.

Il faut toujours s’assurer de faire ce qu’on aime, quand on aime ce qu’on fait, on le fait avec joie et ce n’est plus une corvée.

Astris Sana

LeGF : Quelle a été ton expérience des cours du jour ?

AS : Toutes les formations qui m’ont été proposées se sont toujours passées en cours du jour. Il n’y avait pas de cours du soir pour mon domaine de formation et le rythme de la formation n’aurait pas vraiment été compatible aux cours du soir. L’avantage des cours du jours c’est que cela a facilité les travaux pratiques que nous avions à faire et à rendre.

LeGF : Tu as eu l’occasion de fréquenter deux type d’établissements : le public et le privé, quelle est la différence que tu as notifiée entre les deux écoles ?

AS : J’ai obtenu ma Licence dans une université privée et mon Master dans une université publique. Comparativement, en ce qui concerne la formation délivrée, les deux types d’universités s’équivalent et sont compétentes. Ce qui les différencie c’est surtout la durée de formation qui est à mon avis plus longue à l’université publique qu’à l’université privée. Le temps de formation dans le public demeure une difficulté et demande de la part des étudiants beaucoup d’efforts à fournir pour l’aboutissement de leurs études.

 

LeGF :  Pourquoi as tu choisi Ouagadougou pour comme ville d’étude ?

AS : Le choix de Ouagadougou comme ville d’étude était comme une évidence. Vu que ma famille y vivait déjà, c’était un avantage pour moi. Je n’avais donc pas de raison particulière d’aller étudier ailleurs. De plus, Ouagadougou est l’une des importantes villes estudiantines du pays. Elle regorge d’une large gamme d’activités extra-scolaires comme les associations. J’ai par exemple milité dans l’association des étudiants en médecine dans laquelle j’étais membre. Et la vie associative a été formatrice pour moi car j’ai pu me faire un carnet d’adresse et de nouvelles connaissances.

LeGF : Quel serait ton conseil pour tes jeunes frères et sœurs qui souhaiteraient étudier la biologie ?

AS : Après l’obtention du Bac, il faut être sûr de son choix de formation et avoir un fort intérêt pour tout ce qui touche la vie qu’elle soit humaine, animale ou végétale. Il faut aussi aimer et être à l’aise avec les matières telles que la chimie, les sciences de la vie et de la terre. Un bon niveau de français est également nécessaire. De bonnes aptitudes dans ces trois matières faciliteront notammant votre compréhension de la biochimie lorsque vous aborderez cette matière pendant vos études en biologie. La biologie c’est vraiment un domaine à part entière, ce sont des études qui nécessitent beaucoup de temps, pour cela il faut en être passionné et être très assidu au cours.

LeGF : Quel serait ton conseil pour bien choisir son école ?

AS : Pour le choix de son établissement, il faut prendre le temps de visiter tous les établissements qui vous intéressent. La proximité de l’école avec votre domicile peut être un critère de choix. Mais il faut aussi se rassurer de la disponibilité de la formation qui vous intéresse et de la qualité de l’enseignement délivrée par ledit établissement grâce au classement du ministère de l’enseignement supérieur notamment.

LGF :  Quel serait ton conseil en tant que grande sœur à l’endroit de tes cadets ?

AS : Mon conseil pour mes jeunes frères et sœurs qui arrivent nouvellement à l’université serait de sortir de leur zone de confort. Une fois à l’université, construisez vous de bonnes relations, soyez sociable et participez à des activités extra-scolaires. Cela vous permettra d’avoir une certaine ouverture d’esprit mais contribuera aussi à booster vos études.

Et pour toute information sur votre orientation scolaire et professionnelle, n’hésitez donc pas à vous rendre sur Le Grand Frère qui est une initiative à soutenir et que je trouve belle en ce sens qu’elle permet aux plus jeunes que nous d’avoir des informations sur comment s’orienter et des informations sur les domaines et les écoles dans lesquels ils aimeraient étudier.

Partagez !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Découvrez aussi...

  • Bonjour. J’ai lu avec intérêt votre interview et je voudrai avoir les adresses des universités (privées et publiques qui dispensent la formation de biologie et biochimie. Merci

    • Bonjour Alassane LEMANE,
      Merci pour l’intérêt porté pour cet article. Avec ce Master vous pouvez intervenir dans l’analyse et le contrôle clinique en laboratoire. Vous pouvez aussi poursuivre vos etudes et les approfondir avec la Recherche fondamentale ou appliquée et vous pouvez plutard vous lancer dans l’Enseignement.

  • Je suis ivoirien j’ai eu ma licence des sciences de la vie et de la terre en côte d’ivoire. Je voulais poursuivre mes études en Biologie au Burkina. Dite moi comment je dois procéder. Merci

    • Bonjour Taoukreo Fabrice Alloka,
      Merci pour l’intérêt porté pour Le Grand Frère. En rappel, Le Grand Frère est une plateforme qui vise à faciliter l’accès à l’information sur les établissements d’enseignement supérieur du Burkina et leurs formations. Pour pouvoir vous inscrire dans une formation à l’université Joseph Ki Zerbo notamment en Biologie, il faudra attendre le communiqué d’appel à candidature qui sera annoncé sur la page Facebook de Campus Faso. Il faudra ensuite se rendre sur la plate-forme en ligne de Campus Faso pour vous incrire afin d’obetenir un identifiant (INE). Suite à cela et ayant pris connaissance de la composition du dossier de candidature pour la formation qui vous intéresse, vous allez de nouveau sur Campus Faso pour y créer vodre dossier et déposer en ligne les documents demandés dans le délai impartie. Pour en savoir plus, consultez ici un ensemble de communiqués relatifs aux recrutements à l’université Joseph Ki Zerbo avec des formations en Microbiologie et autres: http://www.ujkz.bf/recrutement/?fbclid=IwAR30FYjrr0Ur8sXnwGCJg1M6bL098sA3E84SCacsU6i1qrr11y1Dzr3fqWE
      Cordialement.

  • Salut! Je suis étudiant à l’université Norbert ZONGO de KOUDOUGOU , SVT licence II. Je suis perplexe par rapport au choix entre la licence 3 en biologie générale et la biochimie fondamentale et appliquee (nouvellement arrivee ), par meconnaissance des débouchées que chaque licence implique. Je voudrais donc connaître d’abord les différentes offres de master de ces deux branches, ensuite avoir un aperçu sur les offres d’emplois ou débouchées après chacune de ces formations. Merci !

    • Bonjour Roger NESSAO,
      Pour ce qui est des débouchés en biologie générale, comme l’a dit Qstrid Sana dans cet article, la poursuite des études est recommandée après la Licence en Biologie. Vous pouvez par exemple vous spécialiser en biochimie et biologie moléculaire, en biotechnologies, en immunologie, en microbiologie ou en génétique comme je l’ai fait. C’est vraiment à partir du Master qu’il y a plus d’ouvertures professionnelles. Il vous est ainsi possible de travailler dans des instituts et des centres de recherche ainsi que dans des laboratoires de biologie médicale.

      Le parcours en biochimie fondamentale et appliquee lui, est destiné aux étudiants voulant aborder le monde vivant, essentiellement par ses aspects moléculaires et cellulaires. Il permettra aux étudiants d’acquérir des connaissances théoriques et pratiques plus approfondies en biochimie, biologie moléculaire, génétique, microbiologie, toxicologie et immunologie ainsi que des notions dans des domaines appliqués comme la biotechnologie et les sciences des aliments et la nutrition. Les diplômés de ce parcours peuvent exercer les métiers de :
      – Technicien industriel dans les domaines de la production, d’application et d’analyse des industries de procédés liés à la biologie et à la biotechnologie
      – Technicien de laboratoire
      – Délégué technico-commercial dans les domaines médicaux et paramédicaux
      – Enseignant dans le secondaire moyennant une formation en pédagogie
      – Création ou gestion de PME dans les secteurs concernés par la biologie
      Cordialement,

  • Bonjour.
    J’ai lu votre entretien avec Astrid Sana, la biologiste. Elle a dit qu’elle a commencé sa formation dans le privé avant de poursuivre dans une universités publique. Alors je voudrais savoir dans quelle université ou institut privé peut-on s’inscrire?
    Best regards

  • Salut Je suis un nouveau bachelier et je suis très confus par rapport au choix des filières il m’est difficile de trouver celle qui me convient je demande donc des afin de ne pas faire le mauvais choix

  • Bonjour, c’est avec plaisir que j’ai lu l’interview de notre grande sœur, j’avoue qu’elle est une source d’inspiration pour ses jeunes frères que nous sommes.
    Je suis KABRE Wendbenedo Evariste, étudiant en licence 3 en biochimie microbiologie à l’université de Dédougou, j’aimerais bien poursuivre avec le parcours de master en biosecurité proposé à l’INSSA à bobo, je souhaite en connaître les débouchés et surtout savoir si ma licence cadre avec le master en question, merci !

    • Bonjour Monsieur Wendbenedo Evariste KABRE
      Merci pour l’intérêt porté à Le Grand Frère. Bravo pour votre parcours.
      Prière de nous écrire sur WhatsApp pour une mise en relation avec La Grande Sœur.
      +226 76 35 06 35
      Cordialement,

  • Découvrez notre offre de formations