Connexion

Histoire et archéologie

Tous les établissements dispensant des formations en Histoire et archéologie au Burkina Faso.

Histoire et archéologie : présentation

L’histoire et l’archéologie sont des domaines intimement liés. L’histoire permet une meilleure appréhension du monde (genèse des sociétés et de la civilisation) et une compréhension des valeurs du passé. Pour y arriver, une certaine science est nécessaire : l’archéologie.

L’archéologie est une science qui, par l’analyse des vestiges matériels des temps anciens, tente une reconstruction et/ou une explication du passé humain, de la vie passée des hommes et des sociétés. Ces vestiges auxquels s’intéressent les archéologues sont les ruines, les monuments, les tombes, sépultures et inhumations, les ossements et les restes, les antiquités etc. Ainsi, l’on ne peut séparer ces deux domaines, puisque l’histoire de l’humanité est révélée par les fouilles et découvertes archéologiques.

Pourquoi se former en Histoire et archéologie ?

Les questions de l’identité sont au cœur des débats les plus passionnés. Les hommes sont de nos jours en quête de repères et tous sans exception veulent posséder leur histoire. Comment posséder une chose qui nous est inconnue ? L’importance de la filière histoire et archéologie prend ici tout son sens. Elle permet de réfuter les mythes et fables entourant certaines périodes anciennes, de rétablir la vérité historique et de dresser l’héritage des peuples.

Par ailleurs, cette discipline permet une meilleure lecture du présent et peut servir de guide dans la conduite des états et les comportements individuels actuels. Par l’histoire et l’archéologie, il est possible de connaitre les catastrophes passées, de connaitre leurs origines et de tirer des leçons des erreurs ancestrales. Ce domaine peut alors jouer un rôle dans l’établissement d’une diplomatie inter-états ou inter-peuples.

Il faut par ailleurs noter qu’au Burkina Faso, les fouilles archéologiques ont permis la découverte de nombreux sites qui figurent dans le patrimoine mondial de l’UNESCO. Etudier donc l’histoire et l’archéologie pourrait apporter une énergie nouvelle dans la recherche et permettre la découverte de nouveaux sites, l’érection de nouveaux musées et centres de savoir. Ces trouvailles, en plus de contribuer au rayonnement national peuvent aussi inspirer les créations artistiques actuelles.

Sans oublier que les historiens et archéologues par leurs découvertes alimentent le savoir de quelques autres domaines scientifiques (la médecine, la pharmacie, la zoologie, l’architecture, l’art, etc.).

Quelles formations en Histoire et archéologie au Burkina Faso ?

La formation en histoire et archéologie est possible au Burkina Faso. Pour le moment, elle est seulement disponible dans les universités publiques du pays. La formation est soumise au système LMD (Licence-Master-Doctorat). Tous ces cycles sont disponibles. Les trois premières années (la licence) constituent une forme d’introduction dans le domaine. L’étudiant est par la suite amené à faire un choix de master. Au Burkina, le master disponible en ce moment est le master de recherche en Histoire africaine, Archéologie et Arts africains. Il se prépare en deux ans. Une école doctorale est également disponible à Ouagadougou.

Les écoles accueillant les futurs historiens-archéologues sont l’université de Ouagadougou, celle de Koudougou et celle de Bobo-Dioulasso. La formation est uniquement disponible en formation initiale, elle se fait en journée et en présentiel.

Histoire et archéologie et débouchés

Une fois son diplôme acquis, l’historien formé au Burkina Faso peut s’imposer sur le marché du travail. Les carrières que lui offrent son domaine de formation sont nombreuses et variées. En fonction de ses aspirations, le nouveau diplômé sera amené à suivre une formation complémentaire ou non ; particulièrement dans les métiers de l’enseignement. En fonction de son niveau d’études, il pourra prétendre à un poste dans les lycées et collèges ou à l’Université. Il pourrait aussi, s’engager dans la gestion du patrimoine et exercer différents métiers liés au domaine culturel. Il peut aussi, s’engager dans la recherche et dans l’archéologie.

L’historien peut donc travailler dans les établissements secondaires, à l’université, au musée, au ministère de la culture, au patrimoine, au laboratoire etc. Son rôle est de servir de mémoire pour les peuples. Il veillera donc à ce que nul n’oublie son histoire.

Recherche

Recherche

Localité

Localité

Type d'établissement

Type d'établissement

Type de cours

Type de cours

Classement ministère 2021

Classement ministère 2021

Ordonner les résultats

Ordonner les résultats

Recherche

Recherche

Localité

Localité

Type d'établissement

Type d'établissement

Classement ministère 2021

Classement ministère 2021

Type de cours

Type de cours

Ordonner les résultats

Ordonner les résultats
Carte des établissements